Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Ghoul, un autre Chakib Khelil par Tayeb Belghiche

Publié par The Algerian Speaker sur 11 Janvier 2014, 15:00pm

Catégories : #TCHIPA (Corruption) - srika et tutti quanti

Ghoul-Khelil-copie-2.jpgL’article d’El Watan sur les manipulations de Amar Ghoul en vue d’infiltrer le ministère des Transports par les militants de son parti, TAJ, n’a suscité ni démenti ni réaction de la part de l’intéressé. Il faut dire qu’il n’y a rien d’étonnant face à un tel comportement. Quand il était ministre de la Pêche, l’homme a manœuvré pour y recruter le maximum de militants du Hamas, dont il était membre à l’époque, et pour favoriser les hommes d’affaires liés à la mouvance islamiste. Mais c’est durant son passage au ministère des Travaux publics qu’il a fait le plus parler de lui.

Un passage marqué par des scandales et une corruption inimaginable, avec la construction de l’autoroute Est-Ouest, dont il avait la gestion. Non seulement l’ouvrage connaît des retards incroyables, mais il s’est surtout fait remarquer par des surcoûts récurrents qui en ont fait le kilomètre le plus cher au monde. Un exemple type de corruption et de rapine. Tous les Algériens se sont mis à parler de milliards de dollars détournés. D’ailleurs, son secrétaire général et plusieurs autres cadres du ministère des Travaux publics seront arrêtés, mais lui n’a jamais été inquiété.

Au contraire. Pour faire oublier sa gestion catastrophique, il est purement et simplement muté aux Transports. On protège un tel homme dont la place est ailleurs mais surtout pas dans un ministère. Son cas rappelle étrangement celui de Chakib Khelil qui a failli couler l’Algérie avec tout l’argent détourné par lui et son clan. Il a été exfiltré discrètement pour qu’il n’ait pas à répondre de ses actes devant la justice algérienne.

Pour l’instant, Amar Ghoul, qui s’est même mis à avoir d’autres ambitions, continue à faire des siennes et personne ne lui reproche son comportement. Comme la rumeur qu’il a fait répandre sur son compte et selon laquelle il serait diplômé d’une université allemande. Un ancien ministre qui l’a côtoyé a découvert par hasard qu’il ne parlait pas un traître mot d’allemand lors d’une réception à laquelle assistait l’ambassadeur d’Allemagne.En attendant, le pourrissement dans le royaume bouteflikien se poursuit. Mais il n’est pas interdit de rêver que ceux qui ont quitté l’Algérie paieront un jour ou l’autre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents